Mis à jour le 17/10/2021

À propos de TOXIBUL

Le centre de référence TOXIBUL prend en charge les dermatoses bulleuses toxiques (syndrome de Stevens-Johnson et syndrome de Lyell ou nécrolyse épidermique toxique, érythème pigmenté fixe bulleux généralisé, dermatose bulleuse à IgA d’origine médicamenteuse), les autres toxidermies graves (DRESS, PEAG) et l’érythème polymorphe majeur.

Il est labellisé depuis 2005 dans le cadre du Plan National Maladies Rares (PNMR3 en 2017).

Le site coordonnateur du centre de référence TOXIBUL comprend les services de Dermatologie et de Réanimation médicale de l’hôpital Henri Mondor à Créteil.
Les sites constitutifs sont à l’hôpital Édouard Herriot à Lyon, et à l’hôpital Necker à Paris (prise en charge des enfants).
Huit sites de compétences y sont rattachés, répartis sur le territoire métropolitain et en Guadeloupe.

Les missions du centre de référence TOXIBUL sont :

  • Le soin (prise en charge des dermatoses bulleuses toxiques, autres toxidermies graves, et érythème polymorphe majeur) en phase aiguë et au stade de séquelles.
  • La recherche clinique et fondamentale sur les dermatoses bulleuses toxiques (syndrome de Stevens-Johnson et de Lyell notamment).
  • L’enseignement sur les toxidermies graves.
  • Des réunions de concertation nationales pluridisciplinaires (RCP) sont organisées tous les deux mois pour discuter les dossiers difficiles.

Le centre de référence est par ailleurs en liens avec :